Kpalimé

Kpalimé est la quatrième plus grande ville du Togo. Ancien chef-lieu du cercle de Misahöhe, aujourd’hui chef-lieu de la Préfecture de Kloto, Kpalimé est située à 120km au Nord-Ouest de Lomé dans la Région des plateaux.

Histoire

Les Agome comme la plupart des populations du Sud-Togo se réclament descendants du groupe ethnique Adja-Ewé. Les origines des ancêtres des Adja remontaient probablement au pays Yorouba (Nigeria actuel). Dans leur périple, ils s’étaient installés successivement à Kétou (Bénin) et Tado (Togo), avant de fonder la cité de Notsé (XVIIème siècle).

Après l’exode des Ewé de Notsé, de nombreuses populations Ewé avaient dû fuir. Certaines se sont refugiées à Gamé. Les fugitifs se sont installés ensuite dans les zones d’Agome, Agou, Kpélé, Danyi, Gbi, Péki, Kpando, Matsè et Wodzo. Ce périple a conduit les Agome sur le mont Méléku. Les fugitifs se sont installés provisoirement à Anidi, localité située à 13 km au Nord-Ouest de Kpalimé. A Anidi, les Agome étaient constitués de cinq clans dirigés par le chef guerrier Tsali. Ils pratiquaient comme activités : l’agriculture, la chasse, l’élevage, la pêche, l’artisanat et le commerce. Ils vivaient une vie commune. Toutefois, les fugitifs et certains clans se détachèrent de leur groupe à la recherche d’autres refuges après des tensions. Les Agomé se séparèrent alors pour former cinq villages distincts, à la fin du XVIIème siècle ou au début du XVIIIème siècle.

Un groupe s’est installé derrière une rivière, ce sont les Agomé-Tomégbé. Un autre groupe s’installa sur une élévation, ce sont les Agomé-Kpodzi. Le troisième groupe, arrivé sur son site actuel, se dit fatigué et décida de « s’insérer là », et devint les Agomé-Kusuntu. Le groupe du chef guerrier Tsali voulait rester au centre pour appeler «Yô» en cas d’attaques des ennemis, ce sont les Agomé-Yoh. Le dernier groupe à se détacher ne trouva pas assez d’espace, voulait s’insérer « Kpalideme » entre ses confrères et les Tové, les Agou et les Hanyigba. Ce sont les Agomé- Kpalimé.

Aujourd’hui

Kpalimé est une ville située au sud-ouest du Togo, dans la région des Plateaux, entourée de plantations de café et de cacao. Dans la ville se dresse une église construite en 1913 par les Allemands et dotée d'un haut clocher. Non loin de là, à Kloto, un centre d'artisanat présente des techniques traditionnelles comme la sculpture sur bois et le batik. À l'est, des sentiers parcourent le mont Agou, qui offre une vue dégagée jusqu'au Ghana. Au nord-ouest, à la frontière ghanéenne, la forêt de Missahohé est célèbre pour ses papillons.

Climat

Kpalimé bénéficie d'un climat tropical avec des précipitations plus importantes en été qu'en hiver. En moyenne la température y est de 26°C et les précipitations annuelles de 1446 mm.

Que faire à Kpalimé ?

Montagneuse et couverte de forêts aux essences diverses, la Région des Plateaux, par la densité de ses matières premières, crée une floraison d'activités artisanales dont la plus importante est l'art statuaire.

De nombreux artisans exercent leurs talents soit seuls, soit en groupe ou soit encore au sein des centres artisanaux. Ces artisans produisent une variété d'objets: sculpture sur bois, macramé, batik, céramique.

Le tissage est aussi très développé dans la région avec le "kenté", le pagne traditionnel ewé dont les motifs sont chargés de symboles.

Enfin, la région regorge de très belles cascades naturelles :

  • la cascade de Kpimé
  • la cascade d'Aklowa à Badou
  • la cascade de Womé
  • la cascade de Tomegbé
  • la cascade de Yikpa
  • la cascade de Kpelé Tsavié

Bonjour

Je suis Isaac de "Voyages Modestes". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
0022870302342